Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
Saint-Gobain Retour

Saint Gobain

Date de création : 1665

Activités : Production, transformation et distribution de matériaux de construction

Effectif : 192 800 (décembre 2012)

Site web : www.saint-gobain.com

Siège social : 18 Carrefour Alsace Courbevoie

Saint Gobain est une entreprise apparue en1665 issue de la Manufacture des Glaces de Miroirs de Colbert.
Aujourd’hui, l’entreprise est leader mondial des marchés de l’habitat. .
Avec un chiffre d’affaires de 43,2 milliards d’euros, l’entreprise est présente dans 64 pays à travers le monde et dispose également de 12 centres de recherches et de 101 unités de développement.
Les activités de distribution de matériaux représentent 45% du chiffre d’affaires de Saint- Gobain. A cet effet, le groupe dispose de 4 200 points de vente à travers le monde qui s’occupent de vendre du matériel de construction et autres produits.
Saint-Gobain est également active dans le conditionnement. La société occupe la deuxième place mondiale dans la fabrication d’emballage verre, de bouteilles et pots en verre pour les boissons et autres produits alimentaires.
Le groupe produit également, produit innovant participant à la protection de l’environnement et aux économies. On y retrouve notamment les matériaux de haute performance ou encore les différents vitrages vendus par Saint-Gobain.
Le capital du groupe se répartit entre des institutionnels non français (42%), WENDEL (17.3%), des institutionnels français (16.7%), des actionnaires individuels (9.3%), des actionnaires salariés (8.4%), la Caisse des dépôts et Consignations (2.5%), GROUPAMA (1.9%) et enfin la COGEMA (1.1%). 08% des parts de la société Saint-Gobain sont détenues par la société elle-même. En 2012, Saint-Gobain représentait la 21ème capitalisation boursière de France avec une capitalisation à hauteur de 17 111 millions d’euros.

Historique

Saint-Gobain est une entreprise historique intimement liée à l’histoire de France. La société voit le jour en 1665 sous le règne de Louis XIV, sous l’inspiration de son premier ministre Colbert. Baptisée d’abord la Manufacture royale de glace de miroirs, elle vise à approvisionner le royaume en verreries, le marché de l’époque dépendant trop des industries vénitiennes. Durant le règne de Louis XIV, l’entreprise contribue à la construction de la Galerie des Glaces du Château de Versailles. En 1693, la société s’installe dans la ville de Saint Gobain dont elle prendra finalement le nom quelques siècles plus tard. Après la Révolution, commence à s’industrialiser. En 1830, la société devient une société anonyme sous le nom de Société des Manufactures des glaces et produits chimiques de Saint-Gobain, ce qui annonce les premières fusions en vue de l’expansion. C’est d’abord John Frédéric Boyd, une fabrique d’acide sulfurique, qui est avalé en 1866. En 1913, l’entreprise fait partie des 20 premières capitalisations boursières françaises puis devient huitième en 1936. Depuis les années 60 jusqu’aux années 2000, la situation de Saint-Gobain tend à se détériorer. En 1968, le groupe subit ainsi une vaste offensive d’OPA du groupe Boussois-Souchoun-Neuvesel qui lui fait perdre beaucoup de liquidités. En 1970, la société fusionne avec la Compagnie de-Pont-à-Mousson alors leader mondial du tuyau en fonte. Mais cette fusion perd peu à peu de son intérêt et en 1982, Saint-Gobain est finalement nationalisée pour être re-privatisée en 1986. En 2008 frappée par la crise et des résultats moribonds, la société licencie plus de 4000 personnes. Le 12 novembre de la même année, elle se voit sanctionnée de 896 millions d’euros par la Commission européenne pour entente illégale sur les prix du verre pour l’industrie automobile avec trois autres de ses concurrents. A son actif, et au titre des monuments les plus remarquables, Saint-Gobain a entre autres à son compte la Pyramide du Louvre, Skywalk dans le grand Canyon ou encore l’aménagement du Lycée Henri IV.